La 1ère circonscription du Rhône symbole d’un PS malmené par les Verts.

Outre le compromis à minima et déjà contesté, la relation PS / Vert provoque une sérieuse et curieuse onde de choc sur notre 1er circonscription du Rhône. En effet malgré un Gérard Collomb furibard, l’investiture sur la 1ère Circonscription du Rhône  de la Gauche Plurielle bis sera pour le Vert Philippe Mérieu. La réaction venu des Terreaux fut immédiate puisque le radical de gauche et candidat légitime aux législatives sur cette partie de Lyon, Thierry Braillard sera candidat. Tel Delanoé, les barons socialistes font donc les frais de l’incapacité de François Hollande à défendre les intérêts socialistes face à des alliés devenu plus fort que l’ex parti dominant de la gauche. N’oubliez pas que les élections Européennes ont vu finir Europe Ecologie devant un PS  en perte de vitesse. Lors des dernières cantonales, la Croix Rousse leur est revenue. Le PS lyonnais est bien malmené ces temps-ci.

Michel Harvard notre député sortant devra donc faire preuve de responsabilité face à un candidat PRG poulain des barons locaux du PS et pour éviter qu’un Vert de la qualité de Philippe Meirieu puisse porter ses idées irraisonnables pour ne pas dire aberrantes dans un Hémicycle qui a besoin de raison et de pragmatisme.

N’oublions pas que c’est ce même Philippe Meirieu qui au milieu des émeutiers lors des razzia sur la Presqu’île d’il y a un an y voyait un mouvement spontané d’une jeunesse voulant prendre son destin en main avant de chercher à leur trouver des excuses.  La seule chose que ces personnes prirent en main ce jour-là venait de l’intérieur de boutiques ravagées. Venant d’un pédagogue, on a du mal à comprendre…
C’est ce même Philippe Meirieu qui siège à la Région et fait tout pour bloquer des financements de développement par idéologie décroissante, comme en s’opposant à la construction de la liaison Lyon-Turin qui permettra le ferroutage en l’Italie du Nord et la France. Mais favorisant les échanges internationaux, cela ne plait pas aux tenants d’une économie repliée à un marché de 10km autour de chez vous.
C’est le même Philippe Meirieu, qui avec les Verts, Europe Écologie n’existant plus depuis la défaite de Nicolas Hulot, veut réduire d’un quart la capacité de production électrique française en fermant des centrales nuclaires et en exterminant les compétences de notre industrie nucléaire pour 2025. Tous savent que les énergies renouvelables ne suffiront pas et qu’une politique d’austérité énergétique sera infligée à des français qui verront le projet de la voiture électrique s’éloigner.

Un radicalisme vert, en plus d’une division d’une gauche en guerre civile,  sera donc proposé aux habitants de notre circonscription. En attendant, Michel Havard, le député sortant travaille pour mettre en place un développement durable de la France qui favorise le développement intelligent de notre pays.

 A bientôt UMP LYON

Grégory Sansoz
UMP Jeunes Actifs Lyon

One thought on “La 1ère circonscription du Rhône symbole d’un PS malmené par les Verts.