Le PS déjà en déroute sur les questions internationales et européennes.

Laurent Fabius qui écourte son voyage en Chine du fait du refus des autorités les plus hautes de le recevoir. Conséquence du « J’irai en Chine imposer la réévaluation du Yuan » ? Le refus de Hollande de se contenter de rencontré Hillary Clinton via un protocole très prestigieux avec une rencontre informelle avec Obama. Un président des USA ne pouvant faire un pont d’or à un opposant d’un Président en place, c’est la tradition. Résultat fureur de la diplomatie US et vœux de réussite à Nicolas Sarkozy annoncés dans la foulée.

« J’irai en Allemagne imposer une renégociation des accords sur le sauvetage de l’euro… » Résultat, la Chancelière Allemande en duo avec Nicolas Sarkozy à la télévision française pour mettre en évidence l’entente entre les deux personnes.  Rajouter à cela le soutien de l’Italie à la candidature de Nicolas Sarkozy.

Alors oui, les sondages font remonter le sortant car ayant le soutien de l’Europe. Nicolas Sarkozy est à toute évidence le seul capable de faire naviguer la France dans la tempête mondiale. Les français lui accordent cette capacité. Mais au fond, n’est-ce pas aujourd’hui la chose la plus importante ?

Le tout est que la campagne commence et que l’hostilité du monde à Hollande est forte, quelle conséquence pour la France ?

Dernière perle, comment peut-on croire qu’aujourd’hui on peut dire blanc à Londres et noir au Bourget sans que l’information ne passe la Manche ? A moins d’être un homme conservateur et du passé totalement coupé de la réalité, je ne vois pas.

Pour info, j’ai rencontré des communistes sur le marché ce we, si si des vrais, bien en chair. De bons bolchéviques qui existent contrairement à ce qu’a dit Hollande.

A bientôt.

Grégory Sansoz

2 thoughts on “Le PS déjà en déroute sur les questions internationales et européennes.

  1. 22 février 2012 at 12:48

    Très bonne analyse mais ils n’en sont pas à une contradiction près: « Nous allons créer 300.000 emplois jeunes et 60.000 emplois dans l’administration en détruisant 500.000 emplois de la filière nucléaire et 1.500.000 dans le service à la personne (je reste sage vu que nous sommes pourvoyeurs de plus de 2 millions d’emplois)…..pas mal comme calcul

  2. Babette Luya
    4 mars 2012 at 22:22

    Comment se fait-il que tous ces journalistes des chaînes publiques (de gauche), de la presse écrite qui penche en grande majorité du même côté, avalident les propos mensongers, prétentieux, incohérents, diffamatoires ….. les excès de supériorité d’un Hollande peu crédible, qui refuse le débat avec notre candidat président (et pour cause son niveau est au ras des pâquerettes, c’est un mou (dixit son ex compagne Ségolène Royal, pour ne pas la nommer et la dame sait de quoi elle parle après des années de vie commune) ….. en taisant sciemment le mandat fabuleux, ouvert, constructeur, rassembleur, de Nicolas Sarkozy. Comment peuvent-ils taire un programme d’actions touchant à tous les domaines, sur les territoires national, européen, international et mondial qu’aucun autre président n’a et n’aura jamais son actif sauf si lui-même est réélu, il va mettre les bouchées doubles qui d’autre en est capable ??
    Pour clore mon propos, Il suffit de reprendre deux dictons tout simples à la portée de tout le monde :  » qui se ressemble s’assemble » et « la médiocrité appelle la médiocrité »
    Quant aux communistes, ils sont loin d’avoir disparus, nous en sommes envahis dans l’Ondaine, (un territoire à 12km de St Etienne) mais ils sont plutôt du genre « frond de gauche cramoisi mais caviar, comme leur leader mélenchon qui se décrit lui-même comme une grande gueule mais ouble de citer son portefeuille rembourré » Nos communistes unieutaires cumulant dans le même couple à Unieux, 5800 Habitants ( Mme : sénatrice, conseillère générale) Mr : maire, vice-président à St Etienne Métropole … faîtes le compte et comme son égo de mâle est quelque exacerbé du fait du titre ronflant de son épouse n’a obtenu que par les arrangements d’une gauche dîte plurielle (sur le terrain c’est autre chose) le voilà qu’il se lance aux prochaines législatives et qu’il se verrait même au perchoir.
    Babette Luya